pull-icon
logo-mobile

Menu

L7Matrix

Home/Artistes/L7Matrix

Biographie


Luis “Seven” Martins avait 13 ans à peine lors de son premier contact avec la peinture aérosol, un contact qui a ouvert la porte à beaucoup de futures expériences que l'artiste, depuis appelé L7M, allait réaliser.
Le 7 de son surnom renvoie à l’initiale de son prénom du milieu, tandis que le L et le M sont celles de son prénom et de son nom de famille. Tout en explorant des mélanges pour son travail, Luis a essayé de nombreuses techniques et enfin créé son approche unique en utilisant l'encre de chine, le latex, le pastel et l'acrylique. Il dit qu'il aime, à certaines occasion, utiliser des outils traditionnels comme l'aérosol, le spray, l'acrylique, et parfois même le Coca!
La simplicité des couleurs et la géométrie libre.
Mais ce n'est pas seulement la technique que L7M a expérimenté. Il est également arrivé à un style unique à travers son expérimentation, en combinant des éléments géométriques et des puzzles de couleurs très stylisés avec un réalisme fait de détails élaborés. C’est exactement cette combinaison entre simplicité de la couleur et géométrie libre qui éveille certaines contradictions et même des sentiments inconfortables auprès de certains spectateurs. C’était inévitable: l’artiste est autant inspiré par la beauté que par la tristesse de la vie. Influencé par le désarroi de son environnement, il ne peut s'empêcher de générer un chaos sophistiqué dans ses sujets, magistral mélange de rugosité et d'élégance.
“Tout produit le chaos, du mélange de perspectives et de sentiments aux matériels et aux médias utilisés.”
La combinaison gagnante de réalisme et d'abstraction, mis ensemble dans l'oeuvre de Luis, génère un creuset d'émotions, de matériaux et de médias pour le plaisir des yeux du spectateur. L'habileté artistique de L7m est emplie de toutes les émotions humaines et des enchevêtrements urbains, mélange la rudesse avec l'élégance, afin de transmettre le concept d'empathie aux alentours.
Luis écoute rarement de la musique pendant qu'il travaille, préférant se fondre dans l'ambiance et écouter tous les sons environnants. Il aime peindre dans des lieux déserts. Pas étonnant donc que son rêve soit de travailler à Tchernobyl, là où l'accident nucléaire s'est produit en 1986, à la centrale proche de la ville de Pripyat en Ukraine. Un autre voeu de l'artiste est de peindre entièrement une fusée spatiale.
Il est entré dans le monde de l'art avec tout son coeur, et tous ses sentiments sont concentrés sur l'art de la rue où il fusionne le graffiti avec l'art abstrait et la nature. Son premier amour fut le Rayonisme, un style d'art abstrait né en Russie en 1911. Ses représentants comptent notamment Mikhail Larionov et Natalia Goncharova, connue pour avoir dépeint le caractère dynamique de la vie du début du XXe siècle. Ses autres influences artistiques sont Modigliani, Van Gogh, Le Caravage, Picasso, John James Audubon et Mark Rothko. Il les admire pour être différents et novateurs, mais surtout pour leur confiance en eux, irradiante, et la tension intérieure perceptible dans leurs oeuvres.

(Nina Karaicic)

Contacter l'artiste